Kipiala ou la rage d’être soi

Le cri d’une grande artiste congolaise pour conquérir sa liberté.

Bill Kouélany

En librairie le 6 octobre 2021

Lire un extrait

Depuis l’enfance, on la dit « kipiala » : provoquante, hors-cadre. Sa famille est son tourment. Son corps, une diablerie. Son pays, le Congo, un éternel champ de bataille. Alors, armée d’un prénom de voyou et d’une volonté insolente, Bill part à l’assaut de ses chaos intimes et de toutes les normes. De Paris au quartier Bacongo, puis dans les forêts du Pool en guerre, elle ne cesse de mener la sienne, pour l’art, la tolérance et la liberté.

© Chloé Vollmer-Lo

L'intention de l'auteur

Je ne livre pas l’intime. Je joue avec. Ce n’est pas un acte passif. J’en fait une matière, exactement comme un sculpteur jouerait avec de l’argile. J’écris comme j’aborde une oeuvre plastique. Je touche au domaine du sexe parce que cela me plaît de regarder de ce côté-là qui est souvent dans l’ombre, dans le noir. Le monde de la nuit me fascine. Dans la mesure où j’ai choisi cette option de m’amuser, de me moquer, je suis très loin de la pudeur, de la honte, du jugement moral… Non, Kipiala ou la rage d’être soi est loin d’être d’un récit où je me livre. Je ne suis pas dans la confidence et surtout pas dans l’exhibitionnisme

Informations

Récit
352 pages – 22 €
ISBN : 978-2-491521-05-9
NUART : 6634619

Vous êtes un professionnel ?

Visitez l'espace qui vous est dédié et profitez d'éléments additionnels.

Visitez l'espace